Retour aux prestations

Optimisation de la performance web

Finis les sites lents et peu réactifs !

Être présent en ligne, c’est bien. Mettre en oeuvre l’ensemble des technologies et techniques pour assurer une expérience utilisateur optimale, c’est mieux. Mon expérience de 20 ans dans la conception et l’édition de sites à fort trafic (850 000 visites / mois) m’a permis d’acquérir de solides compétences dans ce que l’on appelle communément la « web performance optimization », ou « webperf ».

Parce que pour un internaute, 100 millisecondes font la différence

L’objectif de la discipline est de garantir que vos pages se chargent le plus rapidement possible pour vos visiteurs, quel que soit le contexte de leur connexion (ordinateur de bureau, smartphone en situation de mobilité…).

L’exemple commence à dater quelque peu mais en 2010, Amazon annonçait qu’un temps de chargement en hausse de 100 ms réduisait son chiffre d’affaires d’1%. Une étude plus récente a mis en évidence qu’un site lent érodait la confiance des internautes tout en réduisant drastiquement leurs chances d’y revenir ultérieurement (-75%). D’autres cas concrets récents sont répertoriés sur l’excellent blog WPOstats (en anglais).

Des indicateurs, des plugins… mais pas seulement !

Grâce à une configuration maîtrisée de l’environnement serveur, Apache en tête, il est possible d’améliorer de façon significative certains indicateurs clés comme le TTFB (« Time To First Byte » en anglais), le FMP (« First Meaningful Paint ») et TTI (« Time To Interaction »). Je complète cela en adoptant les bonnes pratiques en matière de html, de CSS et de Javascript. Mais aussi en faisant appel à des extensions WordPress qui répondent aux problématiques de performance :

  • concaténation et minification des ressources avec Autoptimize ou WP Rocket ;
  • lazy-loading avec a3 Lazy Load ou WP Rocket ;
  • mise en cache des contenus avec WP Super Cache ou WP Rocket.

Ces outils constituent une brique essentielle de mon approche sur le CMS WordPress, mais sont loin d’être la seule et nécessitent d’être parfaitement configurés pour offrir tout leur potentiel.

Un signe positif pour les moteurs de recherche

La qualité est mesurée à l’aide d’outils reconnus tels que Dareboost, Lighthouse ou PageSpeed Insights, les deux derniers étant développés par les équipes de Google. Or, on sait depuis plusieurs années maintenant que le temps de chargement d’une page constitue un facteur de positionnement dans l’algorithme de classement du moteur de recherche. La conclusion à tirer de cela, c’est qu’un site optimisé aura davantage de changes de figurer en bonne position dans les SERP.

Tout le monde peut en profiter

Ayant depuis longtemps adopté cette approche, elle fait partie intégrante de mes prestations de développement de sites, sans surcoût. Elle peut également être mise en oeuvre pour des projets existant à travers des audits techniques, dont je peux mettre en oeuvre les recommandations si nécessaire. Les temps de chargement, matérialisés par le fameux « Speed Index », sont en moyenne réduits de 2 à 3 fois entre la situation de départ et d’arrivée. Et cela tout en limitant la dépendance à des services tiers, et donc les risques de défaillance de type SPOF (Single Point Of Failure).

Si votre site est lent ou affiche un score Page Speed sous les 80%, je possède les outils pour vous aider. Sollicitez-moi !

Dernière mise à jour

Quelques références en optimisation de la performance web

Je suis disponible pour vos projets.

Reposez-vous sur mes compétences techniques pour que nous élaborions ensemble votre projet à venir.

Contactez-moi maintenant